attendant

⇒ATTENDANT, ANTE, part. prés., loc. adv., adj. et subst.
A.— Part. prés. de attendre.
B.— Emploi adj. et subst.
1. Emploi adj. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] (cf. attentif et attentiste) :
1. Tu ne sais pas ce que c'est qu'une femme et combien merveilleusement avec toutes ces manières qu'elle a, il lui est facile de céder et tout à coup de se trouver abjecte et soumise et attendante, et pesante et gourde et interdite entre la main de son ennemi et incapable de remuer aucun doigt.
CLAUDEL, Partage de midi, 1949, II, p. 1113.
a) Littér. Qui se trouve dans une position d'attente.
P. anal. [En parlant d'un inanimé abstr. ou concr.] Des réponses attendantes; des navires attendants :
2. Devant l'attendante beauté de la brute nature, mon cerveau libéré s'échauffait plus que devant l'œuvre d'art.
GIDE, Feuillets, 1911, p. 344.
b) MUS. Cadence attendante. ,,Cadence imparfaite qui se fait en montant d'une quinte, et ainsi nommée parce que loin d'achever la phrase, elle est particulièrement propre à l'interrogation qui oblige d'attendre la réponse`` (Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892; manque dans les dict. du XXe s.).
2. Emploi subst.
a) [Pour désigner une pers. ou un groupe de pers. qui attend] Un attendant. (Unique attest. lexicogr. ds LITTRÉ) :
3. Là, toute une populace d'attendants, près de voitures vides rangées des deux côtés de la chaussée; une populace silencieuse d'hommes et de femmes.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1870, p. 623.
b) HISTOIRE
HIST. ECCL. Les attendants. ,,Sectaires qui soutiennent qu'il n'y a dans le monde aucune église véritable`` (Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, GUÉRIN 1892; manque dans les dict. gén. du XXe s.).
HIST. MILIT. ,,Soldats qui furent levés dans plusieurs villes de Hollande pendant les troubles excités par les Gomaristes et les Arméniens`` (Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845; manque dans les autres éd. de l'Ac. et dans les dict. du XXe s.).
Rem. ,,On les appela ainsi parce qu'ils attendaient les ordres du magistrat, et qu'ils n'obéissaient point au stathouder`` (Ac. Compl. 1842).
C.— Loc. En attendant. [Indique en gén. qu'un événement se situe dans l'espace de temps qui sépare le moment prés., du moment à venir suggéré dans le cont.]
1. Emploi verbal (gérondif figé).
a) En attendant l'heure. Jusqu'à ce que l'heure sonne.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1878 et ds la plupart des dict. gén. le plus souvent au XIXe siècle.
b) Ell. En attendant mieux. Jusqu'à ce que mieux arrive.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén. à partir de Ac. 1798 et avec la mention ,,fam.`` ds Lar. 19e.
2. Emploi en loc. Élément d'une locution prépositive ou conjonctive.
a) En attendant de + inf. Jusqu'à ce qu'arrive l'instant, le moment de :
4. Le traitement [de l'hémorragie artérielle] consiste en la compression de l'artère entre la plaie et le cœur au moyen d'un garrot en caoutchouc ou la mise en place d'une pince à forcipressure en attendant de procéder à la ligature de l'artère.
E. GARCIN, Guide Vétér., 1944, p. 34.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop. et Lar. Lang. fr.
b) En attendant que + subj. Jusqu'à ce que :
5. ... le site se trouve traversé par la route Forbach-Sarreguemines. En attendant qu'une déviation soit faite, il a été décidé de ne pas utiliser cette voie pour l'accès aux bâtiments.
Les Gds ensembles d'habitation, 1963, p. 34.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén. à partir de Ac. 1798.
3. Emploi adv.
a) [La durée de l'attente et la suspension de l'action sont déterminées par le cont.] Jusqu'à. Synon. provisoirement :
6. Gardons-nous, en attendant, de rendre les individus responsables des travers de l'espèce.
DUSAULX, Voyage à Barège, t. 2, 1796, p. 24.
7. Confondu, j'offre timidement une augmentation de cent francs à titre de compensation. Il accepte.
« En attendant », dit-il.
COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-Cuir, 1893, p. 117.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén. à partir de Ac. 1798.
b) [Dans la lang. parlée contemp., la loc. manifeste une oppos. dans la phrase] En attendant la solution du problème qui vient d'être exposé; p. ext. quoi qu'il en soit, toujours est-il que :
8. Cette classification souffrait contestation, tant du point de vue juridique qu'au nom de l'histoire; en tout cas, les paysans soutinrent que, le principe posé, il fallait obliger le seigneur à présenter le titre primordial de sa concession, lequel, en général, n'avait jamais existé ou ne subsistait plus; en attendant, ils ne rachetèrent pas et n'en payèrent pas mieux.
G. LEFEBVRE, La Révolution fr., 1963, p. 184.
Rem. Attesté ds DUB. et Lar. Lang. fr.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1269 part. prés. empl. comme prép. attendens « considérant » (Arch., S 4947, pièce 4 ds GDF. : Attendens la devotion et l'affection que je ai envers l'ordene de la chevalerie dou temple) — 1402, ibid.; 2. a) XIIIe s. subst. « aspirant, tenant d'une joute » (RUTEBEUF, Œuvres, éd. Jubinal, t. 2, p. 73 : N'i a empereor ne roi Ne seigneur, qu'il est trespasseiz; Mais atendans i a asseiz Qui beent a la seignorie) — XVIIe s., Malherbe ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 291; b) XIVe s., adj. « qui est en attente » (FROISSART, Chroniques, ibid. : Cependant, et la fête attendant, il se partit de Nantes à grand'foison de gens d'armes); 3. ca 1300 loc. conj. en attendant que (MARC POL, Le Livre, ibid., p. 292 : les deux freres demourerent à Venisse deux ans, en atendant que Papes fust faiz); XVe s. loc. prép. en attendant de + inf. (VILLON, Petit testament, ibid.).
Part. présent de attendre.
STAT. — Fréq. abs. littér. :4 441. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 5 546, b) 7 898; XXe s. : a) 6 863, b) 5 794.
BBG. — DAM.-PICH. Gloss. 1949.

attendant, ante [atɑ̃dɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. XIVe; atendans, XIIIe; attendens, 1269; p. prés. de attendre.
1 Adj. Rare. Qui attend. || Une personne attendante. || « Abjecte et soumise et attendante » (Claudel).
(Choses). Littér. et rare. || Réponse attendante. || « L'attendante beauté de la nature » (Gide).
N. || Un attendant, une attendante : une personne qui attend.
0 Sur le quai, des tas d'êtres humains tout noirs attendaient (…) À chaque instant, le nombre des attendants augmentait. Les uns ouvraient à peine des yeux rongés par le sommeil; d'autres semblaient plus bas que jamais. Beaucoup étaient frais et dispos. Et presque tous avaient un journal à la main.
R. Queneau, le Chiendent, p. 36.
Hist. des relig. Membre d'une secte soutenant qu'aucune Église véritable n'était encore fondée.
2 Mus. || Cadence attendante : cadence imparfaite à la quinte supérieure.
REM. Pour les formes du verbe (en attendant, etc.), → Attendre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Attendant — At*tend ant, a. [F. attendant, p. pr. of attendre. See {Attend}, v. t.] 1. Being present, or in the train; accompanying; in waiting. [1913 Webster] From the attendant flotilla rang notes triumph. Sir W. Scott. [1913 Webster] Cherub and Seraph …   The Collaborative International Dictionary of English

  • attendant — Attendant, [attend]ante. adj. verbal. Qui attend Estes vous des attendants? En attendant. Maniere de parler adverbiale. Jusques à temps. En attendant qu il vienne. en attendant que vous en soyez éclaircy. en attendant mieux, en attendant quelque… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Attendant — may refer to:* Car attendant, a railroad employee * Flight attendant, flight crew employed to ensure the safety and comfort of the passengers * Museum attendant * Toilet attendant, maintain standards in a toilet and collects any usage fees *… …   Wikipedia

  • attendant — [ə ten′dənt] adj. 1. attending or serving [an attendant nurse] 2. being present 3. accompanying as a circumstance or result [attendant difficulties] n. 1. a person who attends or serves [an attendant at the zoo, a queen s attendants] 2 …   English World dictionary

  • Attendant — At*tend ant, n. 1. One who attends or accompanies in any character whatever, as a friend, companion, servant, agent, or suitor. A train of attendants. Hallam. [1913 Webster] 2. One who is present and takes part in the proceedings; as, an… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • attendant — index ancillary (auxiliary), caretaker (one caring for property), clerical, coactor, coadjutant, cohort, collateral ( …   Law dictionary

  • attendant — attendant, ante (a ten dan, dan t ) adj. 1°   Qui attend. 2°   En termes de musique, cadence attendante, cadence imparfaite, qui se fait en montant d une quinte et qui semble attendre une réponse. 3°   S. m. Sectaire qui soutient qu il n y a dans …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • attendant — [adj] being present or related accessory, accompanying, ancillary, associated, attending, coincident, concomitant, consequent, incident; concept 577 Ant. absent, detached attendant [n] person who serves others aide, alarm clock*, assistant,… …   New thesaurus

  • attendant — ► NOUN 1) a person employed to provide a service to the public. 2) an assistant to an important person. ► ADJECTIVE ▪ occurring at the same time or as a result of …   English terms dictionary

  • attendant — I UK [əˈtendənt] / US noun [countable] Word forms attendant : singular attendant plural attendants * 1) someone whose job is to help customers or people who visit a public place a car park attendant 2) someone whose job is to look after another… …   English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.